La valeur nutritive du riz diminue avec des concentrations de CO2 plus élevées

Le riz cultivé à des concentrations plus élevées de dioxyde de carbone (CO2), comme celles possibles plus tard au cours de ce siècle, ont des valeurs nutritives plus basses, d'après une étude qui a analysé le riz poussant au Japon et en Chine sous des augmentations simulées de dioxyde de carbone.

La valeur nutritive du riz diminue avec des concentrations de CO2 plus élevées
L'octogone dans ce champ fait partie d'une expérience initiée par un professeur de l'Université de Tokyo. Il est conçu pour cultiver du riz sous différentes conditions atmosphériques.

Cependant, certaines variétés de riz semblaient réagir différemment à des niveaux accrus de CO2,
rapportent les auteurs, montrant des diminutions relativement plus faibles de la valeur nutritive. C'est une découverte dont les agriculteurs, entre autre, pourraient tirer avantage.

La découverte que la qualité nutritionnelle du riz peut souffrir de l'augmentation des concentrations atmosphériques de CO2 a des implications notables pour les populations dans les régions qui comptent sur le riz comme aliment de base. 


Le riz est l'aliment de base pour plus de deux milliards de personnes dans le monde et est une source importante de protéines et de vitamines.


Jusqu'ici, les spécialiste qui s'intéressent aux effets des changements provoqués par l'homme sur les cultures agricoles comme le riz ont généralement concentré leurs études sur les effets sur la production agricole.

Cependant, la façon dont le changement climatique affecte la qualité alimentaire des cultures a reçu peu d'attention. Dans cet esprit, Chunwu Zhu et al. ont mené des expériences pluriannuelles d'enrichissement en CO2 à l'air libre: des tuyaux ont ainsi été placés autour d'une parcelle spécifique de terres cultivées pour contrôler le niveau de CO2.

Les diminutions constatées dans les valeurs nutritives du riz sous des taux de CO2 plus élevés. illustration: Elizar Mercado, UW School of Public Health



Ils ont fait ce travail au Japon et en Chine pour observer les effets des concentrations de CO2 estimées à la fin du siècle sur 18 variétés de riz.

Ils ont confirmé le déclin en protéines, fer et zinc, ainsi que des baisses consistantes en vitamine B, dans toutes les variétés, sous les augmentations de ce gaz à effet de serre.

Le plus grand impact et le risque d'un tel résultat, disent les auteurs, concerneront les pays consommant le plus de riz avec le PIB le plus bas.

De futures études examinant les influences sur la qualité nutritionnelle des cultures devraient aussi analyser comment d'autres changements atmosphériques causés par l'homme - comme l'augmentation de la température - pourraient affecter le riz.


Source:

Liens:

Derniers articles sur la sécurité alimentaire:

Posts les plus consultés de ce blog

L'agriculture saharienne il y a 10000 ans confirmée par les chercheurs

L'une des forêts les plus menacées au monde a été plantée à l'origine par l'homme d'après des archéologues

Les différentes voies qui ont mené à l'agriculture