Articles

Les exploitations agricoles biologiques stockent plus de carbone que les exploitations conventionnelles

Image
Lorsqu'il s'agit d'atténuer les pires impacts du changement climatique, la principale cible d'amélioration de la santé de notre planète est de maintenir l'objectif de carbone en excès hors de l'atmosphère.


L’une des meilleures façons de le faire consiste à enfermer une plus grande quantité de carbone dans le sol qui produit notre nourriture. Aussi, la communauté scientifique s'est activement demandée si les méthodes d'agriculture biologique pouvaient constituer une solution prometteuse.

Un article de 2010 publié dans la revue Ambio avait révélé que les recherches sur l'augmentation de la séquestration du carbone due aux méthodes de l'agriculture biologique n'étaient pas concluantes.


Un meilleur stockage du carbone et plus de matière organique dans le sol
Mais, une nouvelle étude de la Northeastern University et de l'organisation de recherche à but non lucratif The Organic Center (TOC) est cependant parvenue à une conclusion différente:…

Une étude archéologique révèle les premières transformations de la planète via l'utilisation des terres

Image
L'utilisation de la terre par les premiers agriculteurs, les éleveurs et même les sociétés de chasseurs-cueilleurs a été suffisamment importante pour avoir créé un changement significatif de la couverture terrestre dans le monde il y a 3 000 à 4 000 ans.

C'est beaucoup plus vieux que prévu et cela remet en question les opinions qui prévalent concernant la date du début de l'anthropocène situé au milieu du XXe siècle. Telles sont les conclusions d'une nouvelle étude publiée dans Science, réalisée par une grande équipe internationale d'archéologues et de scientifiques de l'environnement.



Nicole Boivin, directrice du département d'archéologie de l'Institut Max Planck et auteure principale de l'étude, note que "les archéologues possèdent des ensembles de données cruciaux pour évaluer les impacts humains à long terme sur le monde naturel, mais ils restent largement inexploités en termes d'évaluations à l'échelle mondiale."

Elle observe …

Le système Milpa au Chiapas: un bastion de la biodiversité

Image
Une méthode complexe de culture intercalaire mésoaméricaine, connue sous le nom de milpa, s'avère être un système agricole durable capable de lutter contre la perte de biodiversité dans les zones rurales grâce à la richesse de sa diversité.


Les cultures les plus communes et les plus représentatives de l’alimentation locale dans la région mexicaine du Chiapas sont le maïs, les haricots et les courges. Elles coexistent et forment des relations symbiotiques les unes avec les autres et avec d’autres plantes comme les tomates, les piments chili, les quelites (herbes sauvages), les arbres fruitiers et des dizaines d’autres légumes, ainsi que les champignons et les insectes qui trouvent leur habitat idéal dans la milpa.


En cultivant la milpa, les femmes du Chiapas protègent et transmettent leurs connaissances, renforçant ainsi leur identité culturelle, préservant la fertilité des sols et fournissant à leurs familles des aliments frais, nutritifs et locaux.
Cela signifie une consommatio…

L’effet papillon: ce que le retour miraculeux d’une espèce peut nous apprendre

Image
Giles Wood marque une pause dans sa promenade à la recherche de l'insaisissable duc de Bourgogne: "Regardez ce champ hideux de colza, dit-il, en regardant dans les Wiltshire Downs au-dessus de la vallée de Pewsey. Pour un artiste celui ruine deux semaines pendant l'été."

Ce vaste domaine pose un autre problème que le peintre, environnementaliste, connait bien. En dépit des hectares de fleurs contenant du nectar, il n'y a aucun insecte en vue. Wood, qui aime les papillons, se désespère: "Ce à quoi je m'oppose vraiment, c'est la fréquence des pulvérisations d'insecticides. Il pénètre partout, même dans la graisse des phoques de l'Arctique."

Un papillon du duc de Bourgogne sur des primevères dans le Hampshire. Photo: Cephas Picture Library / Alamy Stock Photo
Wood espère trouver "le Duc", un petit insecte doré qui, il y a sept ans, était en voie d'extinction en Grande-Bretagne. En 2012, on le trouvait dans 160 colonies. Cela pe…

Montado: le système de production radical qui mise sur les arbres

Image
Les terres situées au nord du village de Foros de Vale Figueira, dans le sud du Portugal, ont été possédées et cultivées au cours des siècles par des romains, des maures, des chrétiens, des capitalistes, des extrémistes de droite et même des militaires. Elles faisaient partie d'un fief privé, travaillé par des esclaves aussi bien que par des communistes.

Aujourd’hui, cette parcelle de terrain de 100 hectares semble épuisée: une grande prairie vide, sans arbres, ni gens, ni animaux, qui se se flétrie sous un soleil ibérique cuisant. Mais lorsque l'on y regarde de plus près, on peut apercevoir le futur: des milliers de minuscules chênes et noisetiers poussant à travers un épais paillis d'herbes et de feuilles.

Les animaux sont libres de se promener à l'ombre des arbres et des arbustes dans une ferme coopérative au Portugal. Photo: Ricardo Lopes/The Guardian 
"Ce sera le nouveau montado" dit Alfredo Cunhal, faisant référence au système agricole portugais pré-méd…

Eskilstuna: comment une ville suédoise est devenue la capitale mondiale du recyclage

Image
"Les gens parlaient d'Eskilstuna comme l'endroit où rien n'a jamais été inventé" dit Anna Bergström, directrice de centre commercial.

A une heure de train de Stockholm, cette ville avait un problème d'image ces dernières années. Autrefois, centre de production d’acier, la ville a connu une période difficile en raison du déclin rapide de ce secteur au cours des années 1970. Aujourd'hui, le taux de chômage est presque le double de la moyenne nationale qui est de 8%.

A l'intérieur de ReTuna, où tout est de second main ou bien recyclé. Photo: Graeme Robertson/The Guardian
Mais la ville a trouvé une réponse: le recyclage.
Loin du stéréotype scandinave de la modernité glacée, les rues grises presque désertes d'Eskilstuna, sont peuplées de pizzerias kitsch des années 1980, de cafés d'ouvriers et de pubs sombres...

Et pourtant, depuis 2012, la municipalité a mis en œuvre une série d'initiatives vertes, ce qui en fait aujourd'hui la ville la p…

La diversité des cultures permet de stabiliser la production alimentaire des pays

Image
Alors qu’augmente la demande de nourriture d'une population mondiale croissante, et que le changement climatique menace la stabilité des systèmes alimentaires à travers le monde, une étude de l'Université du Minnesota a examiné comment la diversité des cultures à l'échelle nationale pourrait augmenter la stabilité des récoltes de toutes les cultures d'un pays.

Credit: CC0 Public Domain
L'étude, publiée dans le journal Nature, a analysé 50 années de données (1961-2010) de la FAO (Food and Agricultural Organization) des Nation Unies sur les rendements annuels de 176 espèces cultivées dans 91 pays, afin de déterminer dans quelle mesure les disponibilités alimentaires sont stables et prévisibles dans chaque pays.


Il s'agit de la première recherche de ce type examinant les relations entre la diversité des cultures et la stabilité alimentaire à l'échelle d'un pays.
"Nous avons constaté une tendance étonnante: les pays qui cultivent davantage de plantes t…