Articles

Affichage des articles du février, 2018

L'importance des abeilles sauvages dans la pollinisation des cultures

Image
Plus la zone est grande, plus il faut d'espèce d'abeilles sauvages pour polliniser les cultures, rapporte une étude de l'Université Rutgers.

De nombreuses expériences écologiques contrôlées ont montré des résultats de pollinisation accrus du fait d'avoir plus d'espèces, mais l'étude menée par l'université est l'une des premières à confirmer cette augmentation en grandeur nature.

Un Bombus griseocollis, bourdon typique d'Amérique du Nord, sur une fleur de myrtille. Credit: Rutgers University, Rachael Winfree
Les chercheurs ont observé, collecté et identifié plus de 100 espèces d'abeilles sauvages pollinisant les cultures de fleurs dans 48 fermes du New Jersey et de Pennsylvanie sur plusieurs années.

Plus de la moitié de ces espèces (55) ont été nécessaires pour la pollinisation dans une ou plusieurs fermes, sur une ou plusieurs années.

La pollinisation est un service écosystémique que nous fournit la nature, utile au maintien de la vie, tout com…

Nous avons élevé des plantes "égoïstes" pendant des milliers d'années

Image
Les agriculteurs peuvent augmenter les rendements jusqu'à 35% en cultivant des traits plus «sociaux» dans des cultures comme le blé, l'orge, le seigle et l'avoine. Telle est la conclusion d'une nouvelle étude, où les scientifiques suggèrent une refonte de la façon dont les agriculteurs et les phytogénéticiens ont optimisé les rendements des cultures depuis les 10 000 dernières années.

Au lieu de regarder les caractéristiques individuelles et les rendements de chaque plante, les phytogénéticiens devraient examiner le rendement collectif de ces cultures dans l'ensemble du champ, ce qui n'a souvent guère de rapport avec la performance de chaque plante.

Photo: Shutterstock
"Il s'agit d'imaginer une nouvelle stratégie évolutive en sélection végétale. Ce qui est bon pour des plantes individuelles n'est pas forcément bon pour l'ensemble de la population sur le terrain." rapporte le professeur Jacob Weiner du Département des Plantes et des Scie…

Les systèmes agroforestiers pourraient jouer un rôle important pour atténuer le changement climatique

Image
L'agroforesterie pourrait jouer un rôle important pour atténuer le changement climatique car elle séquestre beaucoup plus de dioxyde de carbone de l'atmosphère dans les plantes et le sol que l'agriculture conventionnelle, d'après une étude des chercheurs de l'Université d'Etat de Pennsylvanie.

Système agricole qui combine les arbres avec les cultures et le bétail sur le même terrain, l'agroforesterie est particulièrement populaire dans les pays en développement parce qu'elle permet aux petits agriculteurs qui ont peu de terres à leur disposition de maximiser leurs ressources.


Ils peuvent planter des légumes et des céréales autour des arbres qui produisent des fruits, des noix et du bois pour feu de cuisson, les arbres fournissent aussi de l'ombre aux animaux qui fournissent du lait et de la viande.


Les chercheurs ont analysé les données provenant de 55 études publiées dans le monde qui ont suivi les changements dans le carbone organique du sol aprè…