Finalement, la production du pain aurait-elle conduit à la naissance de l'agriculture ?

Une équipe d'archéologues de l'Université de Copenhague, de l'Université College de Londres et de l'Université de Cambridge, ont analysé des restes de nourriture carbonisée provenant d'un site de chasseurs-cueilleurs du natoufien, vieux de 14400 ans. Connu sous le nom de Shubayqa 1, il est située dans le désert noir du nord-est de la Jordanie.

Finalement, la production du pain aurait-elle conduit à la naissance de l'agriculture ?
Une des structures en pierre de Shubayqa 1 site. Le foyer, où  le pain a été trouvé, est au centre. Photo: Alexis Pantos

Les résultats, qui ont été publiés dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences, fournissent les premières preuves empiriques pour la production de pain: "la présence de centaines de restes de nourriture carbonisée dans les foyers de Shubayqa 1, est une découverte exceptionnelle, et nous a donné l'opportunité de caractériser les pratiques alimentaires d'il y a 14 000 ans. Les 24 restes analysés dans l'étude montrent que les ancêtres sauvages des céréales domestiquées, comme l'orge, l'avoine et le petit épeautre, ont été moulus, tamisés et pétris avant leur cuisson. Ces restes sont très similaires aux galettes sans levain identifiées sur plusieurs sites néolithiques et romains en Europe et en Turquie. Nous savons donc que les produits similaires au pain ont été produits bien avant le développement de l'agriculture. L'étape suivante consiste à évaluer si la production et la consommation de pain ont influencé l'émergence de la culture et de la domestication des plantes." rapporte l'auteure principale de l'étude, Amaia Arranz Otaegui, archéobotaniste à l'Université de Copenhague.

L'archéologue, Tobias Richter, de cette même université, qui a conduit les fouilles sur le site de Shubayqa 1 en Jordanie explique que: "les chasseurs-cueilleurs du natoufien sont d'un intérêt particulier pour nous parce qu'ils ont vécu une période de transition: les gens sont devenus plus sédentaires et leur régime alimentaire a commencé à changer. Des faucilles en silex ainsi que des outils en pierre pour moudre, trouvés sur des sites natoufiens au Proche Orient, conduisent depuis longtemps les archéologues à soupçonner que les hommes avaient commencé à exploiter les plantes d'une manière différente et peut-être plus efficace. Mais le pain plat trouvé à Shubayqa 1 est la première preuve de la fabrication du pain découverte jusqu'à présent, et cela montre que la cuisson a été inventée avant la culture des plantes. Donc, cette preuve confirme certaines de nos idées. En effet, il se peut que la production précoce et extrêmement longue de pain à base de céréales sauvages ait été l'un des principaux moteurs de la dernière révolution agricole où les céréales sauvages ont été cultivées pour fournir des sources de nourriture plus pratiques."


Les restes carbonisés au microscope


Les restes de nourriture carbonisée ont été analysés au microscope électronique au laboratoire de l'Université College de Londres par la doctorante Lara Gonzalez Carratero (UCL Institute of Archaeology), qui est spécialiste en pain préhistorique; "

Dr. Amaia Arranz-Otaegui et Ali Shakaiteer prélevant des échantillons de céréales dans la région de Shubayqa area. Photo: Joe Roe.

"L'identification de "pain" ou d'autres produits à base de céréales en archéologie n'est pas si simple: Il y a eu une tendance à simplifier la classification sans vraiment la tester par rapport à un critère d'identification. Nous avons établi une nouvelle série de critères pour identifier le pain plat, la pâte et les produits similaires à la bouillie, dans les données archéologiques. A l'aide de la  microscopie électronique à balayage, nous avons identifié les microstructures et les particules de chaque reste de nourriture carbonisée", explique Gonzalez Carratero.

"Le pain implique un traitement intensif qui comprend le décorticage, le broyage des céréales, le pétrissage et la cuisson. Le fait que le pain a été produit avant les méthodes d'élevage suggère qu'il était considéré comme spécial, et le désir de faire plus de cette nourriture spéciale a probablement contribué à la décision de commencer à cultiver des céréales. Tout ceci repose sur de nouveaux développements méthodologiques qui nous ont permis d'identifier des restes de pain à partir de très petits fragments carbonisés en utilisant un fort grossissement", ajoute le professeur Dorian Fuller (UCL Institute of archaeology).


La recherche sur les pratiques alimentaires préhistoriques continue


Une subvention récemment accordée à l'équipe de l'Université de Copenhague permet d'assurer que la recherche sur l'alimentation durant la transition vers le Néolithique va se poursuivre: "le Conseil Danois pour l'Indépendance de la Recherche a récemment approuvé un financement supplémentaire pour notre travail, ce qui nous permettra d'étudier plus en détail la façon dont les gens consommaient différentes plantes et animaux. Nos recherches sur les premiers pains, vont nous donner à l'avenir une meilleure idée de la raison pour laquelle certains ingrédients ont été préférés aux autres et ont finalement été sélectionnés pour la culture." ajoute Tobias Richter.

La recherche sur le projet Shubayqa a été financée par l'Independent Research Fund Denmark. La permission de fouiller a été accordée par le Département des Antiquités de Jordanie.


Source:

Liens:

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'agriculture saharienne il y a 10000 ans confirmée par les chercheurs

L'une des forêts les plus menacées au monde a été plantée à l'origine par l'homme d'après des archéologues

L'orge se propage vers l'est