L'activité agricole ancienne a provoqué des changements environnementaux persistants

L'activité agricole il y a plus de 2000 ans a eu un impact plus significatif et durable sur l'environnement que ce que l'on pensait auparavant.

La découverte, faite par une équipe internationale de chercheurs et menée par l'Université de la Colombie Britannique, est rapportée dans une nouvelle étude publiée dans le journal Science Advances: "Anthropogenic changes to the Holocene nitrogen cycle in Ireland" (Modifications anthropiques du cycle de l'azote au cours de l'Holocène en Irlande).

L'activité agricole ancienne a provoqué des changements environnementaux persistants

Les chercheurs ont trouvé qu'une augmentation de la déforestation et de l'activité agricole au cours de l'âge du bronze en Irlande a atteint un point de basculement qui a affecté le cycle de l'azote terrestre: le processus qui maintient l'azote, un élément crucial nécessaire à la vie, circulant entre l'atmosphère, la terre et les océans.

"Les scientifiques reconnaissent de plus en plus que les hommes ont toujours eu un impact sur leurs écosystèmes, mais découvrir des preuves anciennes de changements significatifs et durables est rare" rapporte Eric Guiry, auteur principal de l'étude et chercheur postdoctoral dans le Département d'Anthropologie de l'Université de Colombie Britannique, "En regardant quand et comment les sociétés anciennes ont commencé à impacter les nutriments du sol à un niveau moléculaire, nous avons obtenu une compréhension plus profonde du moment où les hommes ont commencé à causer des changements environnementaux."

Pour l'étude, les chercheurs ont réalisé des analyses d'isotopes stables sur 712 ossements d'animaux prélevés sur au moins 90 sites archéologiques en Irlande. Ils ont découvert des changements significatifs dans la composition en azote des éléments nutritifs du sol et des plantes qui constituaient le régime alimentaire des animaux au cours de l'âge du bronze.

L'activité agricole ancienne a provoqué des changements environnementaux persistants
Carte montrant d'où viennent les différents échantillons. Credit: Guiry et al., Sci. Adv. 2018;4: eaas9383  

Les chercheurs estiment que ces changements sont le résultat d'une augmentation dans l'échelle et l'intensité de la déforestation, de l'agriculture et de l'activité pastorale.

Bien que ces résultats soient spécifiques à l'Irlande de l'âge du bronze, Guiry a ajouté qu'ils ont des implications mondiales. "Les effets des activités humaines sur la composition de l'azote du sol peut être traçable partout où les hommes ont largement modifié les paysages pour l'agriculture." explique-t-il, "nos découvertes ont un potentiel significatif pour servir de modèle à de futures recherches".

L'étude a été co-écrite par des chercheurs de l'Institut de la Technologie Sligo, Université Trent, L'Université d'Oxford, l'Université Queen de Belfast et l'Université Simon Fraser.


Source:

Liens;

Posts les plus consultés de ce blog

L'agriculture saharienne il y a 10000 ans confirmée par les chercheurs

L'une des forêts les plus menacées au monde a été plantée à l'origine par l'homme d'après des archéologues

Les différentes voies qui ont mené à l'agriculture