Articles

Affichage des articles du 2018

Les peuples ancestraux de Chaco Canyon ont probablement cultivé leur propre nourriture

Image
Des chercheurs pensent avoir une meilleure compréhension sur la façon dont les anciens Nord-Américains ont prospéré pendant des siècles dans le désert aride du nord-ouest du Nouveau-Mexique.

Vue d'une grande maison de Chaco CAnyon, appelée Kin Kletso. Photo: Samantha Fladd/UC
Une équipe multidisciplinaire de spécialistes de l'Université de Cincinnati a pu déterminer que les sols sableux de Chaco Canyon n'étaient pas trop salés pour faire pousser des cultures comme le maïs, les haricots et les courges pour les plus de 1200 personnes qui ont occupé ce paysage magnifique mais difficile pendant ses années les plus prolifiques.


Les chercheurs débattent depuis longtemps pour savoir si le peuple qui vivait là entre 800 et 1300 après JC était auto-suffisant ou bien s'il dépendait partiellement ou entièrement d'aliments importés pour survivre.
Ces ancêtres pueblos ont construit des structures élaborées en adobe, avec certaines d'entre elles hautes de quatre étages et en…

Azolla filiculoides: une fougère minuscule pour de grandes promesses environnementales

Image
Une fougère minuscule, dont chaque feuille la taille d'un moucheron, pourrait avoir un impact mondial sur la diminution du dioxyde de carbone atmosphérique, la fixation de l'azote dans l'agriculture et la chasse aux insectes nuisibles aux cultures.

Le génome a entièrement été séquencé par un scientifique de l'Institut Boyce Thompson (BTT) et de l'Université Cornell, ainsi que ses collègues du monde entier, rapporte le journal Nature Plants.

Azolla filiculoides (photo: wikipédia)
Azolla filiculoides est une fougère d'eau souvent utilisée pour fertiliser les rizières en Asie. Mais son ascendance va beaucoup plus loin. "Il y a 15 millions d'années, la terre était bien plus chaude. Azolla, cette plante à croissance rapide qui couvrait autrefois le cercle polaire arctique, a retiré 10 billions de tonnes de dioxyde de carbone de l'atmosphère de notre planète, et les scientifiques pensent qu'elle a joué un rôle clé dans la transition de la terre d'…

Améliorer la qualité des sols peut ralentir le réchauffement climatique

Image
Des façons d'améliorer la qualité des sols, avec peu de technologie, dans les exploitations agricoles et les pâturages dans le monde, permettraient d'extraire des quantités importantes de carbone de l'atmosphère et de ralentir le rythme du changement climatique. C'est ce que rapporte une étude de l'Université de Californie à Berkeley.

Un travailleur dans le champ de maïs. L'utilisation répandue de pratiques éprouvées de gestion des terres agricoles peut aider à ralentir le réchauffement de la planète. Credit: Heather Dang photo, UC Berkeley
Les chercheurs ont découvert que des pratiques de gestion agricole bien établies, tels que la plantation de cultures de couverture, l'optimisation du pâturage et la semaison des légumineuses dans les prairies, instituées à l’échelle mondiale, pourraient capture suffisamment de carbone dans l'atmosphère et le stocker dans les sols, et ainsi apporter une contribution significative aux objectifs internationaux de lutt…

Le vermicompostage: Qu'est-ce que le compostage avec les vers ? (1/7)

Image
Cet article, assez long, a été découpé en sept parties:
Le vermicompostage: Qu'est-ce que le compostage avec les vers ? (1/7)Le vermicompostage: Le bac à vers (2/7)Le vermicompostage: Les vers (3/7)Le vermicompostage: La litière et le gravier (4/7)Le vermicompostage: Comment nourrir les vers (5/7)Le vermicompostage: Récolter le compost (6/7)Le vermicompostage: Prendre soin des vers (7/7)


Le compostage avec les vers, appelé vermicompostage ou lombricompostage est généralement pratiqué avec le ver rouge, ou ver du fumier (Eisenia fetida). Le système digestif de ces vers permet de transformer les déchets de nourriture et d'autres matières organiques en compost riche en nutriments, que l'on appelle vermicompost ou déjections des vers.

Photo: credit Oregon State University Extension Service
Ils se développent dans un environnement aérobique (qui a besoin d'oxygène pour fonctionner). Ils sont capables de gérer de grandes quantités de déchets de nourriture et se reproduisent r…

Le vermicompostage: Le bac à vers (2/7)

Image
Cet article fait partie d'une séries composée de sept parties:
Le vermicompostage: Qu'est-ce que le compostage avec les vers ? (1/7)Le vermicompostage: Le bac à vers (2/7)Le vermicompostage: Les vers (3/7)Le vermicompostage: La litière et le gravier (4/7)Le vermicompostage: Comment nourrir les vers (5/7)Le vermicompostage: Récolter le compost (6/7)Le vermicompostage: Prendre soin des vers (7/7)

Photo: credit Oregon State University Extension Service Où installer le bac à vers ? Avant de choisir le genre de bac à utiliser, il faut se pencher sur le lieu de son emplacement.

A l'intérieur.
Un bac à vers de terre bien entretenu est inodore. Il peut être mis dans un garde-manger, une buanderie ou même sous l'évier de la cuisine. Un garage ou sous-sol sont aussi des endroits potentiels.

A l'extérieur:
Les vers se développent dans des températures entre 12 et 25°C; il faut donc, si le bac est entreposé à l'extérieur, le protéger des températures extrêmes.
Le côt…

Le vermicompostage: Les vers (3/7)

Image
Cet article fait partie d'une série composée de sept parties:
Le vermicompostage: Qu'est-ce que le compostage avec les vers ? (1/7)Le vermicompostage: Le bac à vers (2/7)Le vermicompostage: Les vers (3/7)Le vermicompostage: La litière et le gravier (4/7)Le vermicompostage: Comment nourrir les vers (5/7)Le vermicompostage: Récolter le compost (6/7)Le vermicompostage: Prendre soin des vers (7/7)) La biologie des vers et autres faits à connaitre
Le ver le plus efficace pour le lombricompostage dans un bac est le ver du fumier (Eisenia fetida), ou ver rouge. Dans la nature, les vers rouges sont des habitants de surface spécialisés (épigés). Ils vivent dans les couches supérieures de matières organiques très riche dans les tas de litière en décomposition.

Ils ne créent pas de terriers et ne se trouvent pas profondément dans le sous-sol, comme les vers de terre communs. Ces attributs rendent le ver rouge approprié pour le compostage dans un bac à vers. Les vers de terre comm…

Le vermicompostage: La litière et le gravier (4/7)

Image
Cet article fait partie d'une série composée de sept parties:
Le vermicompostage: Qu'est-ce que le compostage avec les vers ? (1/7)Le vermicompostage: Le bac à vers (2/7)Le vermicompostage: Les vers (3/7)Le vermicompostage: La litière et le gravier (4/7)Le vermicompostage: Comment nourrir les vers (5/7)Le vermicompostage: Récolter le compost (6/7)Le vermicompostage: Prendre soin des vers (7/7)

La litière das le bac à vermicompost fournit une alimentation équilibrée et un abri humide et aéré pour vos vers.

Vous devez avoir suffisamment de litières pour recouvrir le fond du bac sur une épaisseur de 10 à 15cm.

Photo: credit Oregon State University Extension Service

Les matériaux secs.
Il vaut mieux intégrer plusieurs types de matériaux dans la litière. Mélangez au moins deux ou trois des matériaux suivants pour une bonne litière:
Papier déchiqueté ou papier d'imprimante recyclé. N'utilisez pas de papier glacé. Déchiquetez le papier à la main ou à la machine (photo ci-de…

Le vermicompostage: Comment nourrir les vers ? (5/7)

Image
Cet article fait partie d'une série composée de sept parties:
Le vermicompostage: Qu'est-ce que le compostage avec les vers ? (1/7)Le vermicompostage: Le bac à vers (2/7)Le vermicompostage: Les vers (3/7)Le vermicompostage: La litière et le gravier (4/7)Le vermicompostage: Comment nourrir les vers (5/7)Le vermicompostage: Récolter le compost (6/7)Le vermicompostage: Prendre soin des vers (7/7) La nourriture. Comment nourrir les vers ? Photo: credit Oregon State University Extension Service.
Ajouter des restes de nourriture supplémentaires dans le nouveau bac, progressivement au début. Introduisez environ 100 à 200 grammes de déchets de nourriture pour 500 grammes de vers par semaine, jusqu'à ce que les vers s'habituent à leur nouveau régime.

Si vous maintenez une température entre 12 et 25°C autour de votre lombricomposteur, vous pouvez progressivement augmenter la quantité de nourriture, les vers se multipliant.


Alimentation de poche
Retirez de la litière, et f…

Le vermicompostage: Récolter le compost (6/7)

Image
Cet article, assez long, a été découpé en sept parties:
Le vermicompostage: Qu'est-ce que le compostage avec les vers ? (1/7)Le vermicompostage: Le bac à vers (2/7)Le vermicompostage: Les vers (3/7)Le vermicompostage: La litière et le gravier (4/7)Le vermicompostage: Comment nourrir les vers (5/7)Le vermicompostage: Récolter le compost (6/7)Le vermicompostage: Prendre soin des vers (7/7)


Quand faut-il récolter le vermicompost ou vermicast ?  Le vermicast est un mélange des rejets des vers (turricules) et de matières organique décomposées (photo ci-dessous).

Photo: credit Oregon State University Extension Service
Il peut être très humide au moment de la récolte, tout dépend des déchets de cuisine que vous utilisez (comme par exemple beaucoup de pelures de fruits et bananes).

Si vous souhaitez utiliser un tamis pour obtenir du compost sans débris, alors laissez d'abord le vermicast sécher.

Cela prend généralement 3 à 6 mois à partir de la mise en place du bac pour que le c…

Le vermicompostage: prendre soin des vers (7/7)

Image
Cet article, assez long, a été découpé en sept parties:
Le vermicompostage: Qu'est-ce que le compostage avec les vers ? (1/7)Le vermicompostage: Le bac à vers (2/7)Le vermicompostage: Les vers (3/7)Le vermicompostage: La litière et le gravier (4/7)Le vermicompostage: Comment nourrir les vers (5/7)Le vermicompostage: Récolter le compost (6/7)Le vermicompostage: Prendre soin des vers (7/7) En savoir plus sur la santé des vers
Quelles autres créatures vivent dans le bac . De nombreux micro-organismes vivent avec les vers dans un bac sain. Certains sont bénéfiques au processus de compostage et d'autres sont des prédateurs des vers.
Les microorganismes et invertébrés bénéfiques comprennent:Les bactéries aérobiesLes champignons et moisissuresLes Enchytraeidae (une famille d'annélides. Ce sont des vers de terre translucides ou blancs, très petits voire minuscules)Les millipèdesLes araignées et acariensLes collemboles (classe de petits arthropodes pancrustacés souvent sauteurs.…

L'orge se propage vers l'est

Image
L'émergence de l'agriculture est l'une des plus importantes transitions dans le développement des sociétés humaines; cela à en effet permis l'établissement de communautés sédentaires, la spécialisation du travail et l'innovation technologique.


L'un des centres d'origine de l'agriculture est le Proche Orient, où l'orge a été domestiqué il y a environ 10.500 ans, avec le blé et un certain nombre d'autres cultures.

Les preuves archéologiques montrent que la culture de l'orge s'est répandue jusqu’à ses limites écologiques en Europe, en Afrique du Nord et Centrale, en Asie du Sud et de l'Est, sur une période d'environ 6000 ans.

De nouveaux résultats publiés dans PLOS ONE montrent que différents types d'orge, adaptés à différentes utilisations finales, conditions écologiques et régimes de culture, se propagent par diverses routes à travers l’Eurasie.

Dans de nombreux cas, ces voies de propagation sont sauvegardées grâce aux donnée…