Comment on jardinait il y a 3800 ans en Colombie Britannique

Des archéologues ont découvert que les Premières Nations, le long de la côte ouest du Canada, entretenaient des jardins humides il y a près de 3800 ans.

Un projet de fouilles mené par une entreprise archéologique appartenant à la Première Nation Katzie, dans les basses terres continentales de Colombie Britannique, a mis au jour des preuves selon lesquelles les ancêtres des Premières Nations ont agi sur l'environnement des zones humides pour augmenter les rendements agricoles.

Ils cultivaient le wapato, un tubercule semi-aquatique qui fournissait une importante source d'amidon pendant les mois d'hiver.

Comment on jardinait il y a 3800 ans en Colombie Britannique
 (A) Échantillon de bâtonnets conservés de bâche de bois. (B) Anciens tubercules wapato (préconservation) trouvés dans les dépôts de la zone jardin DhRp-52.

L'information, publiée dans Sciences Advances (Engineered feature used to enhance gardening at a 3800-year-old site on the Pacific Northwest Coast) , rapporte que les archéologues ont trouvé une plate-forme de pierres plates étroitement imbriquées qui devaient reposer à quelques mètres sous l'eau empêchant les tubercules de se développer vers le bas.

Debbie Miller, de l'équipe archéologique, estime que le site est aussi important pour le peuple Katzie que n'importe quelle autre merveille du monde, des pyramides égyptiennes au Machu Picchu. Elle ajoute que le projet a été l'occasion pour de nombreux jeunes membres de la communauté Katzie de se connecter à leurs ancêtres. Mais elle précise aussi que ces découvertes laissent aussi un arrière goût amer car le site a depuis été pavé pour en faire une voie publique.


Source:

Posts les plus consultés de ce blog

La plus ancienne trace de pomme de terre sauvage cuisinée découverte aux Etats-Unis

Il y avait des lacs et des zones humides dans le Désert d'Atacama

Des anciennes graines de fève sur un site préhistorique pourraient avoir un impact sur les cultures actuelles